Accueil Expression Groupe socialistes
Groupe socialiste Imprimer

 Pourquoi nous ne voulons pas de ce stade là, à cet endroit-là, dans ces conditions là !

Patrice Marchal, Groupe Socialiste

 

Patrice Marchal

Le 29 juin 2010, le groupe socialiste a voté contre la déclaration d’intérêt général du projet de stade Arena 92, véritable chèque en blanc pour les promoteurs privés de ce projet. Pourquoi ?
L’Arena posera la première pierre de l’extension de La Défense sur Nanterre.

 

Tous les groupes de la majorité municipale, sauf le groupe CIC*, ont refusé de cautionner l’installation d’un stade de 30 à 40 000 spectateurs dans le quartier du Parc Nord, sans étude d’impact préalable, suivie d’une réelle concertation.

Cette manière de conduire de façon autoritaire l’aménagement de Nanterre est contraire à notre démarche pour un projet de ville maitrisé et partagé. Fallait-il que ce projet de stade s’installe aux portes de la Défense ? Tout porte à croire que l’Arena sera à l’avant-garde de l’extension de la Défense : comment éviter ensuite la tour prévue sur les serres de Neuilly ? comment empêcher une densification massive des Groues ?

Cette manière de conduire l’aménagement de la ville est contradiction avec le projet municipal. Nos priorités doivent demeurer le bien-être des habitants, les réponses aux besoins essentiels tels que se loger à prix abordable et accéder aux équipements indispensables. Derrière la publicité avantageuse qui lui est faite, le projet Arena donne un chèque en blanc à des promoteurs privés. Les nuisances sonores et de circulation sont minimisées, alors qu’elles seront importantes pour les riverains. Il y a beaucoup d’interrogations dans la population, et peu de réponses !

 Avec l’Arena, Nanterre entre aussi dans « les années fric ».  En 1992, Jacqueline Fraysse préférait des logements à un équipement de prestige comme le Stade De France. Les temps ont bien changé et nous ne cautionnons pas ce tournant. Nous nous opposerons à un projet qui tourne le dos à l’intérêt général, et ne correspond pas à la ville solidaire, démocratique et écologique que nous voulons.

*Communistes et initiative citoyenne