Accueil Actualités «C’est le génie du lieu qui décide»
«C’est le génie du lieu qui décide» Imprimer

prtzamparc-arena1"De la douceur, de la grandeur, mais aussi des courbes" : c’est ainsi que Christian de Portzamparc a décrit son Arena92 lors de la conférence de presse du lundi 14 février. L’enjeu selon lui : "Servir l’ambition du programme tout en sortant des formes purement quadrangulaires imposées par le lieu. Très vite, c’est le génie du lieu qui décide… ".
Portzamparc a dessiné "une coque de béton d’une couleur gris beige douce, qui flotte sur un collier constitué d’écailles brillantes et nacrées, en verre et en métal, permettant des jeux de lumière de jour comme de nuit". "C’est le projet qui a répondu le mieux à nos attentes" précise Jacky Lorenzetti, promoteur de l’Arena92. "Un choix consensuel pour un projet qui respecte l’environnement et une architecture toute en douceur, parfaitement intégrée dans un environnement très spécifique".

Un projet qui s'accompagne également de fortes préoccupations sociales, puisqu'il prévoit un volume d'insertion correspondant à 100 000 heures de travail ; un chiffre "exceptionnel" selon le maire de Nanterre Patrick Jarry. Cet engagement du Racing Arena sera inscrit dans l'une des conventions en cours d'élaboration entre la ville de Nanterre et le promoteur.

Vue spectaculaire sur l’Arche depuis le restaurant gastronomique

prtzamparc-arena3Au rez-de-chaussée, côté parvis : des boutiques, le club-house du Racing Métro 92, une brasserie, mais aussi l’entrée principale de l’Arena qui permettra l’accès de 15 000 spectateurs.
Des entrées et sorties de stade sont également réparties tout autour de l’Arena.
Côté façade nord : 33 000 mètres carrés de bureaux séparés du stade par un grand puits de lumière qui permettra un éclairage naturel. Les entrées de bureaux sont situées côté RD914 et le restaurant interentreprises est installé au coin du parvis et de la rue des Longues Raies –ce qui entraînera des flux d’employés permettant ainsi de faire vivre le quartier au quotidien.
Enfin, le restaurant gastronomique en étage offrira une vue spectaculaire sur l’Arche de La Défense.

Le premier supporter à 4m50 de la ligne de touche

prtzamparc-arena5L’Arena en elle-même s’organise principalement sur 3 côtés : en configuration stade par exemple, la tribune nord n’accueille que quelques rangées de gradins. La proximité spectateurs-joueurs est très grande : 4m50 seulement séparent le premier rang de la ligne de touche. En configuration salle de spectacles, la scène occupe ce côté nord ; son emplacement est modulable selon la capacité d’accueil voulue.
Le coût global de ce projet se monte à 320 millions d'euros environ selon Jacky Lorenzetti, projet qui sera financé à hauteur d’un tiers par le "naming", un tiers par la location de bureaux, un tiers par les ventes de billets. Pour le "naming", des candidats se sont déjà fait connaître selon Jacky Lorenzetti, qui souhaite un engagement pour une durée de 15 ans.
A noter enfin que le projet de Christian de Portzamparc sera construit par la GTM, une filiale nanterrienne du groupe Vinci.

prtzamparc-arena2jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

prtzamparc-arena4