Accueil Actualités Débat 16 décembre : les nuisances
Débat 16 décembre : les nuisances Imprimer

debatjarryokGalères de RER, nuisances sonores et hausses de loyer : voici les trois principales inquiétudes des jeunes autour du projet Arena.

Concernant les transports en commun, Patrick Jarry renvoie vers les études de flux réalisées par le RATP  et explique que d’après cette étude 45% seulement des gens travaillant à La Défense y viennent en RER, les autres prenant métro, bus ou tramway –comme le feront les spectateurs de l’Arena. D’autre part les flux de voyageurs vers l’Arena auront lieu à contre-courant des grands mouvements journaliers ou hebdomadaires :  le soir quand La Défense se vide de ses employés et le week-end, alors que la zone est déserte.

Côté nuisances sonores, Pascal Simonin explique qu’un concert représente à peu près 100 db à l’intérieur de l’enceinte. Les équipes d’architectes travaillent à un affaiblissement acoustique de 55 db. Le bruit résiduel à l’extérieur de l’Arena en fonctionnement ne devrait donc pas dépasser 45 db, ce qui correspond au bruit ambiant habituel dans le quartier. Enfin, d’après des mesures réalisées au Palais Omnisports de Paris Bercy, le bruit de la foule la nuit à la sortie des spectacles correspond au bruit habituel de journée, un problème qui reste à résoudre mais qui ne devrait pas durer plus d’une demie-heure. L’arrivée des spectateurs, avant l’événement, est quant à elle plus étalée dans le temps et donc moins problématique.

Côté loyers, un jeune exprime la crainte générale de la salle : que l’Arena provoque une hausse importante des loyers, l’arrivée de familles riches à Nanterre et l’impossibilité de rester pour les jeunes Nanterriens.
Patrick Jarry répond que ce problème, bien connu à Nanterre où les loyers ont longtemps été très bas, n’a rien à voir avec l’arrivée ou non de l’Arena. 54% des logements à Nanterre sont des logements sociaux, et il fera tout pour que les jeunes, les ouvriers, les employés et leurs familles  puissent continuer à habiter la ville. Les loyers des logements sociaux dépendent de divers critères dont les coûts de construction et les subventions obtenues. Or les subventions de l’Etat sont en forte baisse. Quant aux hausses dans le parc privé, elles dépendent de la logique spéculative sur laquelle la ville n’a pas de moyen d’action.
Patrick Jarry précise que pour lui, il vaut mieux construire sur ce site une salle de spectacles qu’un bâtiment banal, une ville intéressante et agréable à vivre selon lui ne regroupant pas seulement logements et emplois mais aussi commerces, lieux de loisirs et de culture. L’Arena pourra également accueillir des matchs de gala de l’équipe de basket nanterrienne, par exemple contre Paris-Levallois. Un tel projet, ajoute-t-il, n’a jamais que des avantages mais il pense que les avantages pour Nanterre seront quand même nombreux.

Retour page précédente