Accueil Actualités Ce que les associations sportives pensent de l'Arena
Ce que les associations sportives pensent de l'Arena Imprimer

Voici l'opinion de certaines associations sportives sur l'éventuelle arrivée de l'Arena à Nanterre ainsi que leurs propositions et demandes : l'ESN, la JSFN, l'ESN-handball, le club de boxe thaï, le club Rathelot 80 ainsi que le Nanterre Athletic Club.

gueringauchecazalisokMarc Guérin et Claude Gauché-Cazalis, co-présidents de l'Entente Sportive de Nanterre :
"C'est un projet ambitieux et très positif pour Nanterre, une ville qui investit beaucoup  dans le sport (4 à 5% du budget municipal). Mais l'Arena doit être accompagné d'un véritable projet pour les Nanterriens : nous soutenons ainsi la proposition de Jean-Pierre Guily, le président de l'OMEPS, de créer une maison du Sport nanterrien à l'Arena, dans laquelle l'ESN, une des premières associations de la ville, devra occuper toute sa place! L'ESN c'est 8 000 adhérents, 2 000 manifestations sportives par an - environ 50 chaque week-end - 80 salariés (40 équivalents temps plein) plus 300 bénévoles.
Installer le siège de l'ESN à l'Arena, ce sera créer un véritable lien entre ce que nous défendons dans notre club : le sport pour tous, et le sport de haut niveau. Cela permettra aux gens de s'initier ou au moins de découvrir de très près des sports auparavant seulement vus à la télé. 
Nous ne sommes pas naïfs, c'est un projet privé et la ville doit faire valoir ses droits face au promoteur. Nous mesurons bien les nuisances, problèmes et difficultés pour les habitants du quartier. Mais nous pensons aussi qu'on peut faire de l'Arena un lieu d'animation et de plaisir pour ces habitants, en limitant les nuisances.  L'Arena peut apporter aux jeunes - très nombreux dans notre ville - des emplois, des projets, du rêve.
Nos deux équipes pros, le basket et le hand, sont capables de réunir un large public de Nanterriens autour de matchs phares. Mais la boxe thaï aussi peut fédérer jusqu'à 5 000 spectateurs. Beaucoup de manifestations sportives, y compris départementales, pourraient donc être organisées à l'Arena et pilotées par l'ESN, par exemple des journées multisports pour les enfants pendant les vacances ou des découvertes sportives en famille.
On pourrait également imaginer créer dans l'Arena un espace redynamisant sport-santé, qui serait ouvert à l'intercommunalité et pourquoi pas à tout le département : un centre médico-sportif d'accompagnement proposant des pratiques sportives adaptées aux personnes malades ou sédentaires, doublé d'un centre d'entraînement pour sportifs de haut niveau. Là encore on associerait sport loisir pour tous et sport professionnel!
Enfin, il faudra bien sûr veiller à ce que l'équipement ne soit pas discriminatoire, pas comme un somptueux bijou inaccessible et nous, derrière une grille, avec juste le droit de regarder. Pour que tous puissent y accéder, il faudra proposer des tarifs progressifs, selon le quotient familial. Il faudra aussi ouvrir largement les grands matchs aux jeunes du département, avec de nombreuses places gratuites!
L'Arena doit être une porte ouverte sur le sport, tous les sports, et même, pourquoi pas, le golf... Le Racing Arena pourrait ainsi participer financièrement à l'aménagement d'un terrain de golf sur le terrain des Bords de Seine... Cela permettrait d'éviter l'image d'une enceinte "diamantaire" entourée de favelas du sport..."
Le site de l'ESN

 

jeandonnadieuJean Donnadieu, président de la section basket à l'ESN :
"En premier lieu, si le projet ARENA est susceptible d’apporter des retombées positives sur notre commune, en tant que Nanterrien attaché à ma ville, je ne peux que m’en réjouir.
En tant que dirigeant du sport local, il est tout aussi naturel que je me sente concerné. C’est pourquoi je m’interroge surtout sur deux points essentiels : quelle sera la place du sport local ? Sera-t-il gagnant, ou au contraire dans l’ombre du Racing Métro 92 ?
Ce projet prévoit-il effectivement une salle susceptible d’accueillir les sports de haut niveau de la ville permettant l’organisation de quelques matchs phare ?
Au cours de ces vingt trois dernières années, l’ESN/JSFN, à force de patience, de passion, de travail, a réussi à écrire une des plus belles histoires du basket français. Je sais que de nombreux Nanterriens en éprouvent une vraie fierté et qu’ils se reconnaissent dans ce parcours atypique qui valorise l’image de notre ville. Ceci est certainement à prendre en considération dans l’élaboration d’un projet, qui, j’en suis conscient, représente un véritable enjeu pour Nanterre, ce qui constitue une raison largement suffisante pour y associer les acteurs du sport local."
Le site de la JSFN

handball-esn-006Shems El Khalfaoui responsable sportif et Raphaël Cephace président section handball à l'ESN :
"C'est un beau projet, une vraie opportunité de mêler la culture et le sport. Nous, au handball, nous avons un bel outil qui nous suffit amplement tant que nous sommes en pro D2 : le centre sportif du Mont-Valérien et ses 700 places. Bien sûr, si nous atteignons à moyen terme un niveau plus élevé, en Ligue Nationale de Handball, on attirera un public plus large qui viendra voir des belles affiches comme Montpellier, Chambery ou Dunkerque et on pourrait imaginer jouer quelques grands matchs à l'Arena. Mais il faut d'abord qu'on progresse, qu'on apprenne à être plus régulier, avant de rêver. Et de toute façon le projet de salle multisports de l'Arena reste très flou!
Ce qui nous paraît plus important et plus accessible pour l'instant, c'est d'imaginer utiliser l'Arena pour des grands projets de sports pour tous, comme le tournoi de jeunes qu'on organise depuis quatre ans au stade des Bords de Seine. 300 enfants de CM 2 y participent pour l'instant, ce pourrait être beaucoup plus, avec aussi des enfants de Rueil et Suresnes : on pourrait organiser un ou deux jours de grands tournois de handball dans l'Arena, avec des découvertes de pratiques urbaines sportives (skate, BMX, double dutch etc) et finir avec un grand concert. L'Arena deviendrait alors un lieu d'échange et de rencontre bénéfique au sport nanterrien et départemental.
L'Arena peut également représenter une importante ouverture sur la Défense. On est à 3 pas de la Défense mais on se sent encore isolés, différents par rapport à ce grand centre financier. La proximité en distance ne se ressent pas vraiment dans les partenariats qu'on pourrait nouer avec des entreprises privées. 
On espère enfin bénéficier de l'aura du RM92 pour intéresser des entreprises au handball et aux valeurs de notre équipe. Nanterre est la seule ville d'Ile-de-France à part Paris à avoir deux clubs  en deuxième division -ce n'est pas par hasard. Si une équipe pro émerge aujourd'hui en handball, ce n'est pas grâce à des apports financiers extérieurs, mais grâce à tout ce travail dans le sport pour tous accompli depuis 50 ans. Un travail à long terme qui peut être valorisant pour des entreprises partenaires..."  

 

muyathaiFarid, Abdennbi, Abdel-Illah et Farid, l'équipe de muaythaï  (boxe thaï) :
"C'est très bien, il fallait le faire, ça va donner un nouveau souffle à Nanterre et du baume au coeur des jeunes. On a emmené plusieurs fois 80 jeunes pour soutenir le Racing Metro à Colombes, alors quand ce sera à Nanterre, vous pensez, ce sera encore mieux pour les jeunes des quartiers! On a raté le Stade de France qui aurait pu être à Nanterre, alors il ne faut vraiment pas rater l'Arena. Ce sera une bonne pub pour Nanterre, cela va améliorer son image. En plus, ça peut apporter des emplois... Alors oui, on l'accueillera à bras ouverts!"

 

 

delahayePhilippe Delahaye, président de la section athlétisme club Rathelot de la Garde Républicaine :
"Nanterre est une grande ville qui mérite ce grand stade! Les infrastuctures de la ville sont plutôt vieillissantes, cette nouvelle Arena pourra accueillir de grands matchs de rugby, ce serait tout bon pour l'équipe du Racing  : une grande infrastructure pour une grande équipe! Mais ce serait bien aussi pour accueillir les matchs de notre équipe de basket, qui est très bonne : la grande salle couverte serait parfaite."


 

 

 

Cyril Pocréaux, président du Nanterre Athlétic Club :
"Le rugby se professionnalise, le Racing Metro a besoin d'un stade comme ça pour continuer à progresser. Mais j'espère vraiment que tous les moyens ne vont pas aller seulement vers une élite sportive et un club, le Racing Metro, qui est déjà très riche. Je préfère voir l'Arena arriver à Nanterre, dans une ville populaire, jeune et riche d'une forte mixité sociale, que dans d'autres villes aisées de l'Ouest parisien! Mais attention à ce que cela ne draine pas tous les fonds vers des clubs professionnels en oubliant les associations... Nous, on court sur la piste d'athlétisme du stade Jean Guimier depuis 20 ans, elle est très mauvaise, dégradée, mal entretenue, et on n'arrive pas à obtenir sa restauration. J'espère que l'arrivée de ce grand équipement ne va pas créer un sport à deux vitesses, en asséchant le tissu associatif et sportif local."
Le site du NAC